Retour vers l’âge d’or du photojournalisme

Le photojournalisme a joué un rôle considérable dans l’histoire des médias. Ces visuels ont largement contribué à inscrire dans nos mémoires des événements d’actualité, grâce à l’association d’une image à un sujet. Les productions de ces photo-reporters ont perduré malgré le temps. Les reporters de guerre ont très souvent permis de mettre en lumière des réalités cachées, par la diffusion de leurs reportages écrits ou photographiques. Qui ne frémit pas, aujourd’hui encore, en voyant cette photo devenue “symbolique” de la Guerre du Viet-Nam et de la révélation de l’utilisation du napalm ?

2a_nick-ut

Le Newseum de Washington D.C. (musée des médias) consacre un espace à la couverture médiatique des attentats du World Trade Center qui ont secoué les États-Unis. Un hommage émouvant est en particulier rendu au photographe Bill Biggart qui a péri en photographiant les derniers moments des tours jumelles. Les restes de sa carte de presse et de son appareil photo, retrouvés dans les décombres des tours, y sont exposés à côté des dernières photos qui ont pu être développées à partir de ses pellicules endommagées.

USA Terrorist Attack-WTC

La couverture d’événements politiques constitue toujours un sujet de prédilection pour les photojournalistes. La reprise de la photo de Pietro Masturzo, récompensée par le premier prix du World Press Photo, atteste de l’importance du visuel dans le travail journalistique, ici dans le traitement de la réélection de Mahmoud Ahmadinejad en juin 2009.

teheran

Notons que pour les mêmes événements, le World Press Photo a distingué cette capture d’une vidéo de la mort de Neda Soltani, victime devenue “l’icône” des manifestations iraniennes.

neda

Les pratiques amatrices deviennent donc des sources de visuels à part entière. Si cette image n’a reçue qu’une “mention spéciale” du World Press Photo, elle a tout de même été repérée parmi de nombreuses photos professionnelles. Le photojournalisme souffre donc de la surabondance visuelle à l’ère du numérique : la pratique de la photo s’est en effet généralisée, voire dé-professionnalisée, grâce aux appareils numériques et aux plate-formes de partage de photos telles que Flickr. De plus, l’usage des téléphones et des réseaux sociaux bouleverse le travail des photojournalistes avec la transmission instantanée de visuels (photos et vidéos) par des acteurs directs des événements. Cette concurrence nouvelle atteste des défis posés aux professionnels, et l’époque où les photojournalistes développaient tranquillement leurs pellicules, isolés dans une chambre noire, semble bien loin…

This entry was posted in MediaXperience and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s