Etat de l’art de l’info en ligne #1

13a_journal-de-paris

Note de l’auteur : Oups… Moi qui voulait pointer du doigt les travers de la navigation sur les sites d’info actuels, j’ai commis la même erreur : proposer un contenu tellement étalé verticalement, qu’il vous faudra environ une dizaine de scrolls pour lire cet article jusqu’au bout… A vos souris !
Le mode de lecture de la presse papier, caractérisé par une consultation verticale et descendante de l’information, s’est imposé au fil du développement de la presse. Mettre en scène l’information de cette manière est devenue une règle.
13b_rue89
Le plus inquiétant surprenant est que l’insertion des éditeurs de presse sur le canal Internet révèle un véritable attachement au modèle traditionnel du journal papier. La forme de journal en ligne se retrouve comme maquette de prédilection dans la plupart des sites d’information – qu’ils soient pure player ou bi-média – avec une architecture comprenant :
  • la bannière du média au top
  • les rubriques
  • la photo en Une
  • la succession verticale des articles
  • les boxs (encadrés)
  • les publicités
  • etc.
Au-delà de la navigation verticale qui équivaut à la lecture descendante d’une page de journal, cet ancrage des signes distinctifs de la presse est flagrant et traduit l’héritage d’un professionnalisme et d’une expertise journalistique. Cette fidélité au print de la déclinaison numérique des principaux titres de presse tend à les cataloguer comme des supports traditionnels. Bien que la plupart de ces sites d’info mettent en avant leur adoption des principes d’instantanéité du web, via notamment l’insertion dans les réseaux sociaux et la possibilité de faire partie de “communautés”.
13c_communautc3a9s-mc3a9dias
Une place est aussi accordée aux lecteurs en ligne. L’interaction avec les internautes, caractéristique du fonctionnement du journalisme web, est mise en avant mais rappelle aussi avec nostalgie la tradition des “courriers des lecteurs”.
13d_prc3a9sence-des-internautes
Quant à la distinction des activités print et web, elle se révèle tout simplement inexistante. La stratégie de monétisation des sites repose aujourd’hui presque uniquement sur des offres d’abonnements couplées entre les différents supports (print, web, applications, etc.).

13e_offres-dabonnements-print-web

Les sites d’info apparaissent donc comme une composante de la stratégie de développement des entreprises de presse sur les nouveaux supports, mais restent clairement adossés au print. Les activités numériques des titres de presse semblent donc souffrir d’un manque de reconnaissance et de moyens pour offrir un contenu réellement innovant. La monétisation en ligne est en effet difficile à imposer dans un modèle dominé par la gratuité, ce qui mine d’autant plus l’acceptation de la version web par les papivores. Au cœur même du système de production d’information, la défiance des journalistes traditionnels envers leurs confrères du web a jusque-là contribué à les scinder en des entités professionnelles distinctes. Dans une contre-enquête du Monde du 31 décembre 2010, consacrée aux salles de rédaction, Xavier Ternisien indique :

“Dans la salle de rédaction du futur, les journalistes ne travaillent plus pour un seul support, mais pour des “tuyaux”, qui fonctionnent selon des temporalités différentes : un magazine hebdomadaire, un journal quotidien, un site Internet et une application sur téléphone mobile de type iPhone. (…) La rédaction ne vit plus au rythme du bouclage mais des modes de consommation de l’information par le lecteur. (…) L’essor du numérique oblige les journalistes à devenir multimédia. (…) Chaque journaliste devient donc à son échelle, un “community manager”.

This entry was posted in MediaBullition, MediaMorphose, MediaXperience and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s