J’aime l’info : des internautes mécènes et après… ?

19a

Lors de notre rencontre avec Maurice Botbol (Président du SPIIL) en février dernier, nous avions eu écho du projet de plateforme de dons aux sites de presse en ligne, mené par Rue89. Lancé le 28  mars, J’aime L’info a déjà fait couler beaucoup d’encre suscité des commentaires sur le web. Un communiqué sur le site du SPIIL, quelques dizaines d’articles déjà référencés par GoogleNews, et les Twittos n’ont bien sûr pas manqués de gazouiller pour relayer la nouvelle !

19b

Relevant du “crowdfunding” ou financement communautaire, J’aime l’info pourrait permettre aux éditeurs en ligne de se démarquer de la presse traditionnelle fortement subventionnée qui souffre du fait que les aides reçues “ont mauvaise presse”… Grâce à J’aime l’info, on peut désormais contribuer au financement des sites d’info (déjà près de 80 lors du lancement) ou effectuer des dons pour des projets journalistiques précis. “Ce militantisme de la carte bancaire” permet de soutenir la production d’une information indépendante et de qualité, autrement que par la souscription d’un abonnement.

Critique des aides d’Etat vs mécénat

Quelques journalistes et bloggers se sont interrogés sur sa pertinence et son succès potentiel  en France, comme ici ou . Il est vrai que “crowdfunding” et démarche participative ne sont pas aussi innées qu’aux États-Unis. Le mécénat semble également trop aléatoire pour devenir la base du business model online…

On pourrait alors croire que J’aime l’info symboliserait la stratégie de démarcation des éditeurs en ligne par rapport “à la vieille presse” ?

Aides gérées par une association indépendante, plateforme développée sur logiciel libre, dimension participative, etc. Le schéma est convaincant (même si J’aime l’info a bénéficié d’aides du Secrétariat à l’Économie Numérique).

Pourtant, l’idée d’une fondation de presse n’est pas neuve… N’oublions pas que les syndicats d’éditeurs de presse (papier) ont créé l’Association Presse et Pluralisme fin 2007, dont on n’entend peu parler. Je trouve dommage que les commentaires autour de J’aime l’info aient proposés une analyse autant “web-centrée”. La présentation du rôle de précurseur de Presse et Pluralisme dans la construction du mécénat de l’info aurait permis à J’aime l’info de se positionner au-delà grâce à la simplicité de son système de dons électroniques. Mais les éditeurs de presse traditionnelle auraient alors  peut-être tentés de moderniser les dons (actuellement, envoi de chèques par voie postale) et de rendre plus visible Presse Pluralisme ?

Simple “oubli” ou posture de “cavalier seul” des éditeurs en ligne ?

This entry was posted in MediaBullition, MediaXperience and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to J’aime l’info : des internautes mécènes et après… ?

  1. Pingback: Webdocumentaire et médias locaux en débat à la Cantine Numérique Rennaise #2 | LaMediAddict

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s