Ouest-France 3D : précurseur dans l’alliance de la presse et de la réalité augmentée

L’innovation presse du jour est signée Ouest-France. En dernière page, le quotidien vous propose de « découvrir la magie de la réalité augmentée à travers des photos publiées dans cet article ». Pour ne pas dérouter ses lecteurs, le titre phare de la PQR propose bien sûr un mode d’emploi. Le principe est simple : il suffit de télécharger gratuitement l’application OF3D sur l’AppStore ou l’Android Market, avant de la lancer pour que les images entrent dans la 3e dimension à l’écran. Et voilà, surprise !

OF3D

Innovations et émoi dans le bassin rennais

Le projet repose sur une collaboration entre Ouest-France et l’entreprise rennaise Artefacto, spécialisée dans la réalité augmentée et la visualisation 3D. En bref, on pourrait dire l’association d’un cœur de métier presse avec celui d’une entreprise innovante, tous deux fortement ancrés dans le bassin rennais. La communication autour de cette « première dans la presse » s’appuie évidemment sur les relais du groupe que sont l’édition papier, le site du quotidien et la plateforme Maville. Un reportage signé France 3 Bretagne y a également été consacré. Certains acteurs et observateurs des médias, actifs dans la twittosphère, n’ont évidemment pas manqué de mentionner cette initiative.

tweets

Surtout, le timing coïncide avec le lancement officiel de la novosphère ce soir, dont Ouest-France est partenaire aux côtés de grandes institutions rennaises. Lancée à l’initiative de Rennes Métropole, la novosphère ambitionne de devenir un réseau social de l’innovation hyperlocale, dans le but de favoriser le dynamisme de l’écosystème rennais. Les premières précisions indiquent une labellisation de projets, à qui un accompagnement en communication sera proposé. Voilà sûrement de quoi donner aussi matière à l’alimentation de la rubrique Multimédia et nouvelles technologies du journal.

Vers une nouvelle expérience de lecture ?

Dans l’initiative Ouest-France en 3D, la dimension ludique est la première qui vient à l’esprit, comme l’a justement indiqué Stéphane Vernay dans son interview accordée à France 3 Bretagne. L’expérience est novatrice. Alors, peut-on imaginer un journal dont TOUS les visuels seraient visibles en 3D ? Probablement pas, et ce pour plusieurs raisons. D’une part, Valérie Cottereau (PDG d’Artefacto) a souligné la notion de choix thématique. En somme, la 3D apparaît comme un outil de visualisation et de communication prometteur  « pour présenter la ville de demain, (…) du patrimoine ou des événements culturels ». D’autre part, la consultation de ces photos en 3D implique que les lecteurs soient détenteurs et utilisateurs d’un smartphone et d’une tablette. Enfin, les côtés ludique et novateur de l’expérience ne doivent pas faire occulter la notion d’expérience de lecture. En effet, la combinaison des supports print / web / smartphone / tablette mérite d’être abordée. Il n’est pas forcément aisé de jongler entre les différents supports : avoir son journal sur les genoux et son smartphone à la main par exemple peut se révéler périlleux :)

OF 3D essai

C’est pourquoi, l’initiative pourrait bien n’être que ponctuelle, afin que la réalité augmentée ne devienne pas un simple gadget, mais qu’elle soit bien un outil au service de la valorisation de certaines actualités, comme c’est le cas dans ce n° de lancement.

Pourquoi j’en parle ? J’ai vu passer sur Twitter le reportage de France 3 Bretagne sur le sujet hier soir. Intriguée, j’ai donc eu envie d’expérimenter ce nouveau service.

This entry was posted in MediaBullition, MediaXperience and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s